La personne saisie est présentée dans les 24 heures devant le juge d'instruction ou à défaut le président du tribunal ou le juge désigné par celui-ci. A défaut, la personne est remise en liberté. Le dépassement est constitutif d'une détention arbitraire. Il doit alors être procédé à son interrogatoire, un placement en détention provisoire peut être envisagé. Découvrez les règles applicables au mandat d’arrêt.