La personne saisie est présentée dans les 24 heures devant le juge d'instruction ou à défaut le président du tribunal ou le juge désigné par celui-ci. A défaut, la personne est remise en liberté. Le dépassement est constitutif d'une détention arbitraire. Il doit alors être procédé à son interrogatoire, un placement en détention provisoire peut être envisagé. Découvrez les règles applicables au mandat d’arrêt.

Consultez un avocat compétent en Droit pénal, droit routier et droit des étrangers

Consulter un avocat